06/11/2013

De l'épine à l'épinette

BeFunky_épinette.jpg.jpgDécryptage d'un mot insolite qui réserve bien des surprises.BeFunky_BeFunky_null_1.jpg.jpg

 

"Épinette": diminutif du mot "épine", du latin spina. L'épine qualifie aussi bien l'arbuste ou l'arbrisseau aux branches armées de piquants que le piquant lui-même.

À Paris, dans le XVIIème arrondissement, il existe un quartier appelé le quartier des Épinettes. L'origine du nom pourrait venir des ronces présentes sur les terres à l'origine ou d'un cépage de pinot blanc, l'épinette blanche, dont le quartier abritait autrefois des vignes. À ce propos, le chardonnay est aussi connu en Champagne sous le nom de pinot blanc-chardonnay ou d'épinette blanche. En raison de leurs vignes présentant des similarités, les cépages du pinot blanc et du chardonnay étaient souvent confondus à l'époque, confusion dont il subsiste des traces aujourd'hui.

À Genève aussi, dans le quartier des Acacias, il existe une rue qui porte ce nom: la rue des Épinettes.

 

Mais le mot possède d'autres définitions que celles de "petite épine" ou de "cépage".

 

Une épinette peut être une cage en bois ou en osier, avec des compartiments, dans laquelle on place des volailles pour les engraisser, plus particulièrement des poulets ou des chapons dits "de Bresse". Ce terme issu de l'élevage vient du fait que les barreaux de la cage ressemblent à de longues épines.

 

Une épinette renvoie aussi à un ancien instrument de musique à clavier et à cordes, plus petit qu'un clavecin, très en vogue en France entre le XVème et le XVIIIème siècle. Dans ce sens-là, le mot est une francisation de l'italien spinetta (en ancien français, le mot s'écrivait espinette). Le clavier de l'épinette était composé de 49 touches. Et ce qu'il y avait de particulier avec cet instrument, c'était que les cordes étaient pincées par des pointes de plumes de corbeau en forme d'épines. On utilisait des plumes de corbeau parce qu'elles étaient suffisamment grandes et robustes pour résister à la tension des cordes. En Angleterre et aux Pays-Bas, à la même époque, c'est le terme de l'ancien anglais virginal qui était employé (du bas-latin virga, "bâton", "verge", toujours en référence aux becs pointus qui pinçaient les cordes). On peut voir cet instrument de musique sur deux toiles du peintre néerlandais du XVIIème siècle Johannes Vermeer exposées à la National Gallery de Londres : Femme assise au virginal et Femme debout devant un virginal.

 

Le dernier sens nous vient du Québec. Là-bas, le mot "épinette" est un terme général qu'on utilise pour parler de certaines espèces de sapins ou de résineux. L'épicéa, par exemple, se dit "épinette" au Québec. Et l'on parle d'épinette rouge pour qualifier le mélèze. Il existe aussi de la bière d'épinette. C'est une boisson pétillante au goût de sapin qui, contrairement à ce que l'on pourrait croire, ne contient pas d’alcool. La recette d’aujourd’hui n’a rien à voir avec la décoction de conifère qui existait à l'origine et à laquelle on prêtait des vertus médicinales (on s’en servait notamment pour combattre le scorbut). La bière d’épinette est fabriquée avec de l’eau, du sucre, de l’essence d’épinette, de la levure de bière et du bicarbonate de soude pour le côté pétillant.

 

Ne confondons pas l'épinette avec l'épine-vinette: arbrisseau à fleurs jaunes tombant en grappes et aux baies rouges et comestibles. Mot composé à partir de "épine" et de "vin" à cause de la couleur des baies.

 

En guise de conclusion à l'épinette, une curiosité littéraire. Au XIVème siècle, l'écrivain français Jean Froissart a écrit un roman courtois baptisé "L'Espinette amoureuse", rédigé entre 1365 et 1372 et inséré dans les manuscrits de ses poèmes, où il raconte les vicissitudes de son premier amour.


Revenons aux épines qui nous offrent plusieurs expressions et proverbes:

-Il n'y a pas de roses sans épines: ce proverbe signifie que toute joie comporte malheureusement une peine. On peut aussi dire: toute médaille a son revers.

-Ôter à quelqu'un une épine du pied: cela veut dire qu'on tire quelqu'un d'une situation embarrassante.

 -Lorsqu'on n'arrive pas à tenir en place parce qu'on est impatient de savoir quelque chose ou lorsqu'on ressent une grande anxiété, on peut dire qu'on est "sur des épines". Ce n'est pas une expression très courante. On dira plus volontiers qu'on est "sur des charbons ardents". Mais l'image est la même, elle comporte une douleur. Soit ça pique, ça soit brûle.

-Dans le même registre, on dit qu'on marche sur des épines lorsqu'on se trouve dans une situation délicate. On peut aussi dire: marcher sur des œufs.

-Pour finir, un proverbe ancien, aujourd'hui tombé en désuétude: trop achète le miel, qui le lèche sur les épines¹. Cette image savoureuse signifie que l'on paie trop cher un plaisir lorsqu'il en coûte des peines cuisantes pour se le procurer.

 

¹Proverbiana, ou recueil des proverbes les plus usités et les plus saillans, Lille, chez Blocquel et Castiaux, Imprimeurs-Libraires, 1815.

 

11:16 Publié dans Culture, Québec | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | |