21/06/2019

Dérober

fèves.jpg

 

Le verbe "dérober" possède plusieurs sens différents. Analyse.

 

Le verbe "dérober" dérive de l'ancien français rober, "voler, dépouiller", lui-même issu du germanique raubon, "voler, dérober, piller". En allemand, "voler" se dit rauben. De même origine, le verbe anglais to rob, "voler, dévaliser". Autrefois, le verbe "dérober" s'écrivait desrober. Le préfixe dé-, indice de privation, nous vient du latin. 

 

Vous l'aurez compris, le premier sens du verbe "dérober" est celui d'"enlever par larcin, prendre furtivement ce qui appartient à autrui".

Quelle différence y-a-t-il entre les verbes "dérober" et "voler" ? "Dérober", c'est priver quelqu'un de ce qui s'appelait autrefois "robes", et qui désignait tout ce qui composait l'équipement et l'approvisionnement d'un homme. Le verbe "voler" signifie "prendre par fraude ou par violence un bien quelconque appartenant à autrui". "Voler" est donc plus général. Un vendeur qui trompe sur le poids d'une marchandise vole son client, mais ne le dérobe pas. De plus, "dérober" c'est "prendre en cachette quelque chose de matériel ou que l'on considère comme tel". Il existe d'ailleurs l'expression "à la dérobée" (ou, plus rare, "à la dérobade") qui signifie "en cachette, sans être aperçu". Qui dérobe vole, mais qui vole en utilisant la force ne dérobe pas (Littré). Contrairement à "voler", "dérober" se rapproche du verbe "subtiliser".

 

Autrefois, on utilisait le terme péjoratif "robin" pour qualifier un magistrat: "robin", littéralement "homme de robe", par croisement avec Robin, diminutif du prénom Robert qui, dans la littérature médiévale, désignait notamment un "paysan sot et prétentieux" (CNRTL). C'est de là que nous vient le nom de Robin des Bois, héros légendaire du Moyen Âge anglais. À noter qu'en anglais Robin des Bois est appelé Robin Hood, hood signifiant "capuche" en anglais, par allusion au vêtement que portait le voleur de grands chemin. Une erreur de traduction serait à l'origine de notre Robin des Bois en français, "bois" se disant wood en anglais, et wood ayant été confondu avec hood.

 

Dans la même famille que le verbe "dérober", le verbe "enrober", "fournir de robes, revêtir" au XIIème siècle, et qui signifie depuis le XIXème siècle "entourer d'une couche protectrice" (Le Robert).

 

Le verbe "dérober" peut être employé au sens figuré, mais cet emploi est littéraire: il/elle a fini par lui dérober son secret; dérober à quelqu'un la gloire qui lui est due. Dans ce sens-là, le verbe "dérober" veut dire "s'approprier de façon illégitime ce qui est propre à autrui". Verbe synonyme: usurper. Toujours au sens figuré, et toujours d'un emploi littéraire, le verbe "dérober" peut aussi signifier "prendre par surprise ou par adresse": dérober un baiser.

 

Le deuxième sens du verbe "dérober" est "cacher aux regards, dissimuler": un mur lui dérobe la vue de la campagne; le brouillard me dérobe la vue de la montagne. Un "escalier dérobé", une "porte dérobée": par lesquels on peut entrer et sortir sans être vu.

 

Le troisième sens du verbe "dérober" est "soustraire": dérober un criminel à la justice.

 

Quatrième et dernier sens: dans le langage culinaire, "dérober" signifie littéralement "retirer la robe d'un aliment", spécialement en parlant des fèves dont on ôte la peau après les avoir sorties de leur cosse. Par extension, "dérober" signifie aussi "peler" en parlant de pommes de terre cuites à l'eau ou de tomates ébouillantées.

 

Le verbe "dérober" peut être utilisé pronominalement. On "se dérobe" lorsqu'on se soustrait à quelqu'un ou à quelque chose en se mettant à l'écart: se dérober à une question gênante; se dérober à ses devoirs, à ses engagements. Verbes synonymes: éluder, esquiver; manquer à.

 

Utilisé sans complément indirect, "se dérober" prend plusieurs sens:

- Refuser de faire ce qui est demandé, ce à quoi on est tenu: quel que soit le service qu'on lui demande, jamais il/elle ne se dérobe. Verbe synonyme: se défiler.

- Échapper volontairement à une discussion, à une question: quoi qu'on fasse, il/elle se dérobe toujours.

- S'éloigner, s'écarter de quelqu'un: il lui prit le bras, elle ne se déroba pas. Verbes synonymes: se dégager, se refuser, se retirer.

- Refuser l'obstacle, en parlant d'un cheval: à la dernière haie, son cheval s'est dérobé.

 

Enfin, "se dérober" possède aussi le sens particulier de "s'effondrer" en parlant des genoux:  ses genoux se dérobaient sous lui/elle. Par extension, le sol également peut "se dérober sous nos pieds ou sous nos pas".

08:56 Publié dans Allemand, Anglais, Cuisine; gastronomie, Culture | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | |

Commentaires

Un joli proverbe italien pour compléter cette belle rubrique
chi-ruba-poco-va-in-galera-chi-ruba-tanto-fa-carriera
Qui vole peu va en prison qui vole beaucoup fait carrière !!

Écrit par : Marmotte savante | 21/06/2019

Répondre à ce commentaire

Un proverbe lourd de signification, et sujet à de multiples interprétations. Moi j'aime bien celui-ci: donner, c'est donner; reprendre, c'est voler. Merci, chère Marmotte savante... et polyglotte ;-)

Écrit par : Olivier | 21/06/2019

Répondre à ce commentaire

Dans l'édition de 1727 du dictionnaire d'Antoine Furetière, je trouve le mot «croquer» qui, au sens figuré, est décrit comme «dérober avec adresse, avec promptitude». Une étymologie plus convaincante que les autres du fameux «croque-mort» ?

Écrit par : rabbit | 21/06/2019

Répondre à ce commentaire

Très intéressant, rabbit! Merci pour cette précision. Voici mon analyse du verbe "croquer": http://olivierschopferracontelesmots.blog.24heures.ch/apps/m/archive/2014/08/21/croque-856831.html

Écrit par : Olivier | 22/06/2019

Répondre à ce commentaire

Voilà ce que c'est de parcourir le globe à la recherche d'aventures, j'avais manqué cette information.
À part ça, Furetière est au diapason pour «croquer le marmot». Une expression entendue il y a très longtemps, auprès de personnes nées dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Son sens originel n'a pas vécu un siècle de plus.

Écrit par : rabbit | 22/06/2019

Répondre à ce commentaire

Que de définitions pour un seul mot. C'est passionnant.

Je cherche à trouver le rapport du sujet avec l'image (0_0), haricots? Fèves ? J'ai peut-être zappé quelque chose dans le texte. (Je dois avoir un petit pois dans la tête).

Écrit par : Ambre | 22/06/2019

Répondre à ce commentaire

Chère Ambre, le quatrième et dernier sens du verbe "dérober" est en lien avec l'illustration ;-)

Écrit par : Olivier | 22/06/2019

Répondre à ce commentaire

Oui, rabbit, j'ai en effet oublié de préciser que l'expression "croquer le marmot" est aujourd'hui désuette, et que le verbe "croquer" est à comprendre ici dans le sens imagé de "frapper".

Écrit par : Olivier | 22/06/2019

Répondre à ce commentaire

Aïe ! Pardon Olivier, je ne sais pas pourquoi dans ce paragraphe je n'ai retenu que le mot peler et les pommes de terre et les tomates dont on "retire la robe" et j ai zappé les fèves dont on ôte la peau après les avoir sorties de leur cosse.
Je sens mes genoux se dérober de honte.
Je pensais avoir tout lu, d'ailleurs j'ai tout lu ! Cela m'inquiète un peu d'ailleurs.
Eh bien bravo pour cette image... qui n'était pas donnée à comprendre d'emblée... par une idiote.*sourire*.
Bien à vous cher Olivier.

Écrit par : Ambre | 22/06/2019

Répondre à ce commentaire

N'ayez pas honte, chère Ambre. Mes analyses de mots contiennent beaucoup d'informations, et il est forcément difficile de tout retenir. C'est déjà formidable que vous preniez le temps de me lire! Bien à vous aussi.

Écrit par : Olivier | 23/06/2019

Répondre à ce commentaire

L'importance des mots et de leurs significations justifie de leur emploi, cependant quantité de termes au fil de temps expriment le contraire de ce qu'ils étaient à leur origine.

Puisque nous parlons de l'origine du terme "robare" revenons sur la définition dans Wiki du terme "voler" :

"(verbe 1) Du latin volare (« voler dans l'air »). (881) volat (« vola »). (verbe 2) Du précédent, avec spécialisation du sens transitif en termes de fauconnerie. Il a supplanté rober (« dérober par force »), usuel jusqu'au XVI e siècle et embler (« dérober par la ruse »), usuel jusqu'au XVII e siècle."

"Dérober par la force" contre "dérober par la ruse" !

Écrit par : Corto | 30/06/2019

Répondre à ce commentaire

Res rei :

Ponte rescisso, armatus in Tiberim desiluit, et incolumis ad suos tranavit.
Une fois le pont coupé, il sauta en armes dans le Tibre et, sain et sauf, il revint à la nage chez les siens.

D'où nous vient le terme "res" puis "respublica" ?

sens commun
FUROR, ARIS, ARI, ATUS SUM, tr

1 siècle avant J.C.CICERO (Cicéron)
dérober v. t : voler voir: dérober

voler v. t : (dérober), s'approprier le bien d'autrui de façon illicite voir: voler

1 siècle avant J.C.VERGILIUS MARO (Virgile)
dérober v. t : soustraire voir: dérober

Écrit par : Corto | 30/06/2019

Répondre à ce commentaire

Regardez également les similitudes entre "robe" (l'habit) et "robare" !

Les robes étaient portées par les élites, le sont encore par les juges et les hommes de religion, etc.. !!

Écrit par : Corto | 01/07/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.