14/11/2015

Exprès ou express ?

orient-express,-train-a-vapeur,-timbre,-dessin-anime-160275.jpg

 

 

"Exprès" et "express" sont deux adjectifs qui se prononcent de façon identique. Ils ont toutefois des sens bien distincts. Éclairage.

 

"Exprès" vient du latin expressus, participe passé de exprimere, "faire sortir en pressant, extraire, exprimer". En effet, "exprès" signifie "nettement exprimé, catégorique": ordre exprès, défense expresse. Adjectifs synonymes: explicite, formel. Sous une forme invariable, "exprès" prend le sens de "remis sans délai au destinataire": lettre exprès, envoi (par) exprès. Et cet adjectif invariable peut se transformer en substantif: un exprès, envoi qui porte cette mention.

 

"Express" est toujours invariable. "Express" vient de l'anglais express, lui-même tirant son origine du latin expressus que nous venons de voir. "Express", qui est apparu dans la langue française à la fin du XIXème siècle, veut dire "qui assure un service, une liaison rapide": un "train express" ne s'arrête que dans les gares importantes et son horaire est étudié pour desservir les principales correspondances. Autrefois, on utilisait "express" sous forme de substantif pour désigner un train express: prendre l'express de 20h00; l'Orient-Express. En France, le terme "R.E.R." est la forme abrégée de "réseau express régional". On parle aussi de routes ou de voies express: dont les chaussées sont à sens unique, ce qui permet une circulation plus rapide, et interdites à certains véhicules lents.

"Express" qualifie aussi quelque chose qui se prépare rapidement: un repas express. On peut aussi dire: repas minute.

Un "expresso", "café express" ou simplement "express" est un café très corsé à l'arôme puissant, obtenu par le passage de vapeur d'eau sous haute pression à travers de la poudre de café. On retrouve bien sûr la même origine: "expresso" est tiré de l'italien espresso, lui-même venant du latin exprimere, "extraire par pression". 

En Suisse romande, nous possédons de nombreux régionalismes pour désigner les différentes sortes de cafés. Un "café au lait" se dit "renversé" et on emploie le mot italien ristretto, parfois francisé en "ristrette", à la place de "café serré". Un autre usage suisse romand est de dire "café sans caféine", alors qu'en France ont dit "café décaféiné" ou "déca" en abrégé. Et on appelle "café complet" un repas léger du soir composé de pain, fromage, beurre et confiture accompagnés de café au lait. L'expression "café complet" n'est pas seulement présente en Suisse romande. Elle est aussi utilisée telle quelle en Suisse alémanique, tandis que les Tessinois l'ont rebaptisée caffè completo. Enfin, on nomme "sous-tasse" la soucoupe sur laquelle on pose une tasse à café ou à thé.¹

 

Revenons à "exprès" qui est également un adverbe signifiant "avec une intention spéciale, à dessein". En tant qu'adverbe, le "s" final ne se prononce pas, contrairement à l'adjectif. Adverbes synonymes: délibérément, intentionnellement, spécialement, volontairement. Je suis venu exprès/tout exprès pour vous voir. Dans le langage courant, on utilise aussi souvent l'expression "faire exprès": excusez-moi, je ne l'ai pas fait exprès; il/elle fait exprès de vous contredire. Familièrement, on dit "c'est exprès": c'est voulu, c'est intentionnel. Toujours dans le registre familier, on peut aussi dire: c'est fait pour. Enfin, un "fait exprès" qualifie une coïncidence curieuse et plus ou moins fâcheuse qui, bien que due au hasard, semble planifiée: nous étions pressés et comme un fait exprès (comme par un fait exprès), le bus avait du retard.

 

***

 

¹Georges Arès, Parler suisse, parler français, Éditions de l'Aire, 1994; Dictionnaire suisse romand, particularités lexicales du français contemporain, Éditions Zoé, 1997.

Pour en savoir davantage sur le "parler romand": http://salem.blog.24heures.ch/archive/2007/11/14/le-parle...

10:36 Publié dans Adverbe, Anglais, Culture, Homonymes, Italien, Latin, Suisse, Suisse romande | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | |

Commentaires

C'est très compliqué. J'ai toujours eu (et j'ai encore) un problème avec "exprès" et"expresse" qui donc se prononcent de la même façon. Vous dites que ""Express" est toujours invariable."
Donc si je comprends bien quand vous écrivez :
"ordre exprès, défense expresse" c'est que le féminin de "exprès" s'écrit "expresse". En fait je crois le savoir mais j'ai vraiment beaucoup de mal à intégrer ce mot correctement dans une phrase.
J'ai un peu le même problème avec "de concert" et "de conserve". On a beau m'expliquer je m'interroge toujours et n'ai aucune certitude sur ce qui est correct. Je continue d'écrire "de concert" même quand je me doute que je devrais "de conserve", tellement je trouve l'expression incongrue;-). Et là, pour le coup, je crois que je fais exprès;-)!

En Suisse vous dites café sans caféine pour un déca. Et que dites-vous pour un "café allongé"? (en France c'est un café avec deux fois plus d'eau pour une même dose de café), mais pour moi SVP ce sera un petit noir bien serré (0_0).

Le lien vers le blog de G. Salem est excellent. Merci.

Écrit par : Ambre | 14/11/2015

Ah mais je viens de finir de lire Le parler romand chez G. Salem et je m'aperçois que vous en êtes l'auteur.
Je réitère : c'est excellent.
Je ne pensais pas qu'il y avait autant de différences entre le langage Français et Suisse. Il y a de quoi en effet se trouver dans des situations comiques, voire "renversantes".

Écrit par : Ambre | 14/11/2015

Merci, Ambre. En effet, avant de créer mon blog il y a maintenant deux ans, j'ai écrit quelques articles dans le blog de Gilbert Salem, sous la rubrique "carte blanche".

Vous avez tout juste: "expresse" est bien le féminin de l'adjectif "exprès". Mais attention à ne pas confondre "défense expresse" et "voie express", puisque ces deux adjectifs ont des sens bien distincts :-)

Autant que je sache, je n'ai pas étudié la question à fond, vous pouvez utiliser indifféremment "de concert" et "de conserve", même si, je crois, il existe de subtiles variations de sens entre les deux. À creuser, peut-être, dans un prochain billet.

Enfin, un "café allongé" se dit aussi bien en Suisse romande qu'en France, me semble-t-il.

Écrit par : Olivier | 14/11/2015

Midi, j’avais faim ! Comme par un fait exprès, il n’y avait qu’un bar-express dans l’express ou je me trouvais. On n’y servait qu’une lavasse pourtant nommée express. Je ne sais si on avait fait exprès, mais l’expression était expressément fausse… Il ne s’agissait que d’un allongé et même d'un allongé à rallonge. Leur café était pire que dans les «Express-Bar» au abord des routes et autres voies express américaines. Oui, ce café servi à partir d'une bouilloire de verre faite exprès pour cuire et recuire le breuvage pendant des heures... Le contraire d'un expresso.

Écrit par : L'amertume | 16/11/2015

Merci, chère Amertume. Je vous trouve de plus en plus expressive ;-)

Écrit par : Olivier | 17/11/2015

Les commentaires sont fermés.