02/09/2015

Gril ou grill ?

 

BBh1VGj.jpg

Sous l'influence de l'anglais, le mot "gril" est très souvent orthographié à tort "grill". Mais ces deux mots ont un sens différent.

 

Le mot "gril" est la forme masculine du mot "grille". "Grille", greille en ancien français, est issu du latin craticula, diminutif de cratis, "petit gril".

Au XIIème siècle, "gril" s'écrivait graïl ou greïl, et il était formé de deux syllabes. Un gril est un ustensile de cuisine composé d'une grille métallique placée au-dessus d'un foyer ou d'une plaque de fonte et permettant de faire griller à feu vif de la viande ou du poisson: steak cuit sur le gril, au gril. Le gril d'un four est appelé "grilloir".

Une "plancha" fonctionne sur le même principe: il s'agit d'une plaque métallique chauffante employée pour faire griller des aliments: calamars "à la plancha", une expression tirée de l'espagnol a la plancha, "grillé", le mot plancha signifiant lui-même "fer à repasser, plaque ou planche" en espagnol.

Un gril de plein air est un "barbecue": griller un poisson ou une viande au barbecue. Un barbecue peut être au charbon de bois, à gaz ou électrique. Il faut distinguer le "barbecue" du "braséro", un appareil de chauffage portatif formé d'un bassin de cuivre monté sur pieds et rempli de charbons ardents. Le braséro sert principalement à se réchauffer, mais pas seulement, d'où une possible confusion avec le barbecue. Le braséro peut en effet aussi être utilisé pour faire griller des aliments, notamment des marrons que l'on achète en hiver dans la rue chez les marchands ambulants. "Braséro" vient de l'espagnol brasero, mot lui-même dérivé de brasa, "braise". Le mot "barbecue", quant à lui, est un mot parvenu aux USA par les États du Sud qui l'ont emprunté à l'hispano-américain barbacoa, "dispositif pour faire griller les viandes en plein air" (CNRTL). Le mot "barbaque", "viande" en argot, a la même origine. Le terme barbacoa serait lui-même d'origine arawak. Les Arawaks, peuples indiens d'Amérique répartis au Pérou, au Venezuela, au Guyana et au Suriname, étaient installés jadis aux Antilles. Selon le Petit Robert, le mot barbacoa viendrait plus spécialement des Tainos, des Indiens de langue arawak qui vivaient sur l'île d'Hispaniola (aujourd'hui Haïti et la République dominicaine) au moment de l'arrivée de Christophe Colomb au XVème siècle. Une explication farfelue circule selon laquelle le mot "barbecue" vient de "barbe" et "cul" ou "queue", parce que l'on embroche les poissons ou les pièces de viande de part en part, comprenez "de la barbe au cul/à la queue".

On appelle "sauce barbecue" une sauce tomate épicée que l'on sert généralement avec les grillades.

Enfin, par métonymie, le terme "barbecue" désigne également un repas organisé en plein air en compagnie de nombreux amis et/ou de sa famille, et au cours duquel on fait griller de la viande.

 

Revenons au mot "gril". Autrefois, le gril était un instrument de torture servant au supplice du feu. On le nommait alors "gril ardent" parce que l'on attachait les condamnés à une grille de fer sous laquelle on avait placé des charbons ardents qui les brûlaient "à petit feu" jusqu'à ce que mort s'en suive. De là, probablement, l'origine de plusieurs expressions du langage courant:

- "Être sur le gril": être extrêmement anxieux, impatient ou embarrassé. On peut d'ailleurs aussi dire "être sur des charbons ardents".

- "Passer sur le gril": vivre une situation pénible.

- "Tenir/mettre quelqu'un sur le gril": mettre quelqu'un à l'épreuve.

 

Le mot "grill" est un anglicisme. C'est une abréviation de grill-room: restaurant où l'on mange essentiellement des grillades, généralement préparées sous les yeux des clients. Grill dérive du français "gril" et room signifie "espace, salle". Le mot "grill-room" est attesté en français depuis la fin du XIXème siècle comme terme désignant une salle de restaurant où l'on grille les viandes, ainsi que sa forme abrégée "grill" (CNRTL). Au pluriel, on écrit: des grill-rooms.

 

12:36 Publié dans Anglais, Argot, Culture, Espagnol | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | |

Commentaires

Mmm! Je me ferais bien un grillade là, vous me mettez en appétit.
Mon ORL me demande de faire le "barbecue" quand j'ai des vertiges (0_0)mais ça n'a rien à voir avec celui dont vous parlez hein. Non Mais!

"Partant de la position assise visage vers le bas nous allons demander au sujet de se tourner vers la droite pour s'allonger sur le coté droit. Nous accompagnons son mouvement en lui gardant le visage toujours tourné vers le sol. Une fois arrivé à destination nous lui demandons de passer en pro cubitus alors que le praticien conserve toujours la tête dans la même position. (visage vers le bas).
Explication : pour pouvoir effectuer LA MANOEUVRE EN "BARBECUE" il faut que le sujet soit allongé. Pour pouvoir utiliser la force d'inertie des débris et les éjecter hors du canal il va falloir additionner mouvement de l'endolymphe et migration des débris. Le mouvement de l'endolymphe devant se faire de l'ampoule vers l'orifice de sortie du canal. Pendant tout le passage de la position assise vers la position couchée il faut que les débris restent groupés et au voisinage de l'ampoule.

Arrive alors la phase délicate du geste thérapeutique en tant que tel : nous allons demander au sujet de continuer SON MOUVEMENT EN "BARBECUE" pour se retrouver en latérocubitus gauche. Au moment ou le mouvement du corps va entraîner la tête nous allons lui imprimer un rapide mouvement dans la sens de la rotation du corps. Mouvement qui va amener la tête de la position visage en bas vers la position visage tourné de 45° vers la gauche et vers le ciel."

Bon, c'est un peu compliqué mais moi ça me parle bien... malheureusement.

Écrit par : Ambre | 05/09/2015

Merci, Ambre, pour votre message. J'ignorais que le barbecue avait des vertus curatives. Comme quoi, il n'y a pas que les grillades dans la vie :-) Vous me faites découvrir un monde et un vocabulaire nouveaux, merci de les partager. J'espère que ce barbecue médical vous soulage efficacement. Bien à vous, Olivier

Écrit par : Olivier | 06/09/2015

Rectification / ... unE grillade.

Écrit par : Ambre | 05/09/2015

Les commentaires sont fermés.